Tuto maquillage FX

Avec notre atelier Craftcosplay, nous travaillons avec notre partenaire et bénévole, Claodia, pour du maquillage FX.

Sommaire :

  1. Faux sang
  2. Fausse peau
  3. Zombie
  4. Gorge tranchée
  5. Visage brûlé et cicatrisé

Création de faux sang

Matériel : farine, café soluble, colorant alimentaire rouge, eau, une baguette/touillette, pot/récipient, cuillère à café
Préparation : 1 cuillère à café de farine, 5 cuillères à café d’eau, 1/2 cuillère à café, une pointe de colorant alimentaire. Durant le mélange si la mixture est trop épaisse vous pouvez rajouter un petit peu d’eau progressivement.
Et voilà c’est prêt ! Simple et peu coûteux n’est-ce pas? De plus, tous les produits sont comestibles, de ce fait, vous pouvez les mettre dans la bouche ou dans vos plats ! Pour les plus craintifs, vous pouvez aussi rajouter un peu de sucre, ou mieux, du miel, qui servira autant pour le goût que pour un épaississement.
A savoir : La version basique (sans sucre ni miel), peut se conserver facilement un mois si elle est bien fermée et dans un endroit sec. Sans couvercle, le faux sang peut se sécher à partir d’une semaine mais un peu d’eau suffit à le réutiliser. D’ailleurs, il rendra plus sombre et coagulé un mois plus tard. Et le tout ne moisi pas !

Création de fausse peau

1/ Matériel : farine, vaseline, possible fond de teint de la couleur de peau naturelle de la personne afin que tout soit raccord.
Préparation : 1 petite cuillère de farine, 1 grosse cuillère de vaseline. Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte malléable à la main. Attention aux dosages, si la pâte colle trop, il faut rajouter de la farine. Dans le cas contrainte il faut remettre un peu de vaseline. Il ne faut pas que le mélange colle aux mains. Attention, ce mélange doit s’utiliser de suite, ou ne doit pas rester à l’air libre.

2/ Matériel : gélatine en poudre (2 sachets), glycérine, eau chaude (20 ml)
Préparation : Mélanger de l’eau chaude aux 2 sachets de gélatine en poudre, avec une dose égal de glycérine (environ 2 cuillères à soupe). Si l’ensemble est trop épais, rajouter progressivement un peu d’eau, toujours chaude. Le résultat final doit ressembler à de la compote.
Cette fausse peau « durcie » mais ainsi se converse très très bien. Pour la réutiliser, il suffit de la faire fondre. Attention toutefois à ne pas vous brûler en la réutilisant.

Création d’un zombie

Tout d’abord, il faut tartiner le visage d’un fond de teint plus claire que la couleur de peau naturelle. Possibilité d’utiliser son fond de teint classique, mélangé à de la crème hydratante.
Progressivement, autour des yeux, cerclez de violet, puis de bleu et finir avec le noir afin de donner un effet malade.Du bout des doigts, tapoter légèrement à divers endroits du visage avec un fard vert.
Utilisez un fard marron pour redessiner le creux des joues. Ne pas hésiter à insister sur les traits naturels pour les accentuer.

Avec du fard à alcool bleu (les autres sont aussi possibles), dessiner des traits représentant les veines. Il faut bien utiliser les couleurs bleu/vert pour un humain. Toutefois, pour un effet radioactif, extraterrestre ou autre, vous pouvez utiliser n’importe quelle couleur.
Enfin, noircir la paupière mobile afin de faire ressortir les yeux et l’effet malade/creusé. Un fard à paupière classique est largement suffisant.

Le maquillage fini, vous pouvez continuer à personnaliser votre zombie. Par exemple, en utilisant la fausse peau de gélatine, que nous avons apprit à fabriquer. Mélangez cette fausse peau avec du faux sang, ou un colorant rouge. Une fois celle-ci appliqué, il est courant d’utilisé de la cire, ou encore une fine couche de fausse peau, afin de faire une transition naturelle. Si dernière est encore trop voyante, elle peut se cacher avec du maquillage ou du faux sang coagulé.

Suivant votre rendu, vous pouvez utiliser du rouge à lèvre noir/violet pour divers raccords. Bien entendu, le faux peut s’ajouter à volonté !

Création d’une gorge tranchée

Matériel : faux sang, fausse peau/latex, coton en vrac, fond de teint, maquillage / Sèche-cheveux à air froid, petite lame non tranchante (!)

Avant de commencer, une petite astuce! Utilisez un sac poubelle retourné afin de protéger vos habits ! Il suffit de faire des trous pour la tête et les bras.
Tout d’abord, il faut « dessiner » la blessure avec de la fausse peau car le rendu se retrouve plus net et plus rapide. On peut aussi utiliser la technique du coton et du latex. A ce moment là, l’utilisation d’un sèche-cheveux à air froid peut s’avérer très pratique.

D’abord, tamponner le coup avec le latex (ou fausse peau). Commencer à incorporer le coton. Il faut alterner la pause des deux afin de donner un effet boursouflé et épaississant, qui sera ensuite découpé.
Il faut bien étendre le pause, principalement avec le latex, afin que les délimitations avec la fausse soit quasi inexistante. Sécher avec le sèche-cheveux à air froid, ou attendre tout  simplement que l’ensemble durcisse. Il faut pouvoir le toucher sans que rien ne colle ou ne se déplace.

Découper tout doucement en plein milieu, là où c’est au plus épais. Attention, de ne pas faire mal à la personne… L’exercice est d’ailleurs plus simple à faire sur soi-même.
Appliquer du fond de temps afin de nuancer l’ensemble et de créer un vrai effet de trou dans la peau. Un coup de crayon noir à l’intérieur afin de faire ressortir le trou puis finition avec du rouge à lèvre rouge vif. Une fois la blessure bien marquée, il est temps de passer aux finitions ! Tapotez la peau « déchirée » avec du maquillage violet. Atténuez au fur et à mesure que vous vous éloignez de la blessure. Ne pas hésitez à déborder (suivant la taille de blessure) sur votre vraie peau afin que le tout soit crédible.

Visage brûlé et cicatrisé

Matériel : Fausse peau 2 (avec glycérine), vaseline, talc, coton tige ou bout de stylo, rouge à lèvre rouge, fond de teint

Tout d’abord, il faut appliquer un peu de vaseline sur le visage afin de ne pas trop faire mal lorsqu’il faudra tout enlever ! Pour les hommes, attention aux poils ^^ Ne pas hésiter à préparer un bain marie pour garder la fausse peau au chaud.
Avec une spatule, barbouillez le visage de fausse peau et saupoudrez l’ensemble de talc. Avec le coton tige, faîtes plein de petits trous de ça et là. Utilisez le rouge à lèvre pour colorer le fond de chaque trou puis estompez la couleur en l’étalant progressivement tout autour. Vous pouvez rajouter un rouge à lèvre rose, ou plus pâle, afin de faire des raccords entre chaque trou s’ils sont trop éloignés pour le rouge. Appliquez du fond de teint couleur peau sur l’ensemble, et notamment les bords entre la fausse et la vraie peau.

/!\ Plus vous insisterez sur le rouge et rosé plus la blessure paraîtra récente, à vif. A contrario, plus votre fond de teint sera semblable à votre couleur de peau plus la brûlure paraîtra ancienne et cicatrisée.

Visage brûlé (récent)

Matériel :