Comment se lit un manga

Pour comprendre comment se lit un manga, il faut aller au-delà de la perception d’une simple bande dessinée.

La lecture d’un manga est en cela assez « complexe ». Tout d’abord, il faut connaître la culture japonaise. Au Japon, on lit de gauche à droite et de haut en bas. Ce principe, normal chez tous japonais, s’est donc naturellement mis en place lors de la création des premiers manga, tel que connu actuellement.

L’ordre des cases suit lui aussi la logique japonaise. De gauche à droite et de haut en bas. Il n’en était pourtant pas toujours le cas avant ! En effet, le manga sous son format d’aujourd’hui n’est réellement apparu qu’après la seconde guerre mondiale, par volonté de créer une nouvelle forme de bande dessinée pour les jeunes, conservant le style et la tradition du Japon, intégré à la mise en page des comics américains, qui inondaient alors le marché.

Avant ce format, les japonais racontaient déjà des histoires en utilisant une suite d’images, sans marques ni limites, dessinées à la suite sur de long rouleaux de parchemins.
Les premières bandes dessinées japonaises ressemblaient alors à un immense tableau horizontale, agrémenté parfois de textes, voir dialogues. Un œil averti pouvait alors reconnaître les mêmes personnages dans une suite d’action, tandis que les moins initiés ne voyaient que foules de personnes (ou animaux!) se ressemblant et faisant différentes choses.