Bibliotheque de BD à Beziers : Le rendez-vous des passionnés à Béziers & alentours

bibliotheque bd beziers

La culture des bandes dessinées franco-belge, ou tout simplement européenne, est ancrée dans notre société. Cependant elle relève désormais d’une culture de niche, étrangement réservée à une sorte d’élite, finement composée. Pourquoi les bibliothèques de BD sont-elles devenues moins répandues ? Qu’est-ce qui fait que manga et comics suscitent plus d’engouement que nos bandes dessinées française?

Bien souvent considérée comme le « neuvième art », les auteurs de BD ont pourtant des difficultés à se faire connaître, et reconnaître en tant que tel. La tendance vient à se bouleverser cependant avec l’arrivée des manfra, ou encore des strips humoristiques, heureusement !

Il faut dire que les bandes dessinées de « la vieille école » peuvent paraître bien ternes, avec leurs cases bien fixes et ordonnées, les rares sons d’ambiances ou encore les scénarios qui peuvent paraître commun, loin des supers pouvoirs ou des mecha protecteur de la Terre.

Dans notre bibliothèque de BD à Beziers, il y a cependant deux grandes catégories qui se sont posées en référence. La première, la plus connu, est un héritage direct des bandes dessinées d’époques, mais à la façon strips book. En effet, beaucoup de séries humoristiques utilisent ce format de page simple pour raconter des gags et anecdotes, sans avoir à développer toute une histoire de longue haleine. Un format savamment dosé pour lire des BD de la même façon qu’on se raconterait des blagues !

La seconde catégorie, sans reprendre les codes japonais, s’en inspire beaucoup plus. Les BD de fantasy et/ou de fantastique, usent plus souvent des codes tels que des onomatopées, font des clins d’œils réguliers et n’hésitent pas à casser l’ordre pré-établi des cases . Attention, nous ne disons pas que ce type de bandes dessinées est une sorte de pâle copie, loin de là ! Les auteurs ont su puiser l’inspiration dans la vision souvent touristique du Japon, tout comme leur façon de faire vivre des personnages. En fantasy pur, Tolkien reste tout de même l’un des pionniers à ne pas en douter =p

Malheureusement, peut de maison d’édition laissent leur chance aux jeunes dessinateurs… Tout comme beaucoup se retrouvent avec une histoire à peine entamée, qu’ils n’ont plus l’occasion de développer ni de finir.

C’est pour réconcilier le public aux bandes dessinées que nous avons laissé une large place à notre bdtheque !

Vous désirez plus de renseignements ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *